Vivre en Haute-Savoie et devenir frontalier en Suisse


Blog / lundi, août 27th, 2018

Nombreux sont les lecteurs de ce blog à me solliciter par mail sur un sujet : venir vivre en Haute-Savoie pour travailler en Suisse ! Il s’agit là d’une vrai thématique qui demande beaucoup d’agilité et de préparation. Devenir frontalier en Suisse implique de quitter un monde du travail sécurisant pour un système complètement différent !

 

Toutefois, vivre en Haute-Savoie et travailler en Suisse va vous permettre d’augmenter votre niveau de vie de 25% à 200% en fonction de votre métier. Il n’est pas rare de trouver des salariés de niveaux moyens bénéficier de salaires deux fois plus importants en Suisse quand France. Attention tout de même, travailler en Suisse implique la fin du CDI, de la sécurité sociale payée par l’employeur, des 5 semaines de vacances, etc… C’est aussi de temps de transports décuplés, des coût de transport important, une amplitude horaire d’absence plus large…

 

Alors, devenir frontalier en Suisse vaut-il vraiment le coût ?

 

Pour répondre à cette question bien légitime il faut étudier de vrais chiffres et les mettre en rapport avec un référentiel réaliste. Sur la carte ci-dessous vous pouvez constater le revenu médian par foyer en région Rhône-Alpes. Je ne vais pas vous faire un dessin, il est bien lus élèves en Haute-Savoie que dans la Drôme. Plusieurs raisons l’expliques : le tourisme, l’industrie et le travail frontalier en Suisse…

 

La Haute-Savoie est le département de province avec le plus gros revenu moyen par habitant ! Il est trois plus important en Haute-Savoie que dans la Lozère. Encore une très bonne raison de venir vivre ne Haute-Savoie. Mais cela n’est rien par rapport au revenu médian Suisse…

 

Dans le cantons de Genève, pas de salaire minimum

 

 

En effet, dans le canton de Genève il n’y a pas légalement de salaire minimum. Malgré cela l’état cantonale de Genève étudie le salaire médian du canton chaque année. Par exemple, en 2015 le salaire médian à Genève dans le secteur public était de 8 666 Frs brut par mois pour 40 heures. Bien loin du salaire médian Français qui à secteur égal est environs de 2900 € brut par mois pour 35 heures.

Vous constaterez donc facilement que le salaire Suisse est bien supérieur. Mais une fois de plus il ne faut pas porter de comparaison sans analyse plus poussée… Travailler en suisse c’est payer soit même la sécurité sociale, financer soit même sa retraite, sa complémentaire santé, etc… Globalement vous devez considérer que 30% de votre salaire net sera utiliser pour votre sécu, votre retraite et vos transports. Sans oublier que vos impôts seront plus élevés qu’aujourd’hui et que le canton de Genève va vous les prélever à la source.

 

Concrètement comment travailler en Suisse

 

Devenir frontalier demande une vraie adaptation ! Les règles de lettre de motivation et de CV ne sont pas les mêmes, il vous faudra obtenir un permis de travail, trouver un moyen de transport adéquate. Une fois votre premier job trouvé, vous allez devoir souscrire les assurances complémentaires obligatoires ainsi que cotiser de façon indépendante à la sécurité sociale française ou Suisse. Bref, un véritable chamboulement ! Mais un chamboulement qui financièrement devrait être plus qu’interessant pour vous et vos proches.

Afin de traiter au mieux cette thématique délicate et ultra spécialisée, je suis heureux de vous annoncer un partenariat avec le blog www.devenirfrontalier.com. Ce blog est spécialisé dans l’aide à l’obtention de votre premier job en Suisse.

Nous allons donc vous fournir chaque mois un article de conseil, pour vous permettre à vous aussi d’augmenter significativement vos moyens financiers !

Laisser un commentaire